ÉTUDE RÉCENTE SUR LA PUNAISE DE LIT

punaise de lit

 

Un article paru dans le Winnipeg Free Press présente une nouvelle étude réalisée par sept experts canadiens de la santé publique et des médecins , qui suggère que les punaises de lit peuvent et doivent être considérées comme une menace pour la santé publique , même si elles ne sont pas reconnues transmettre de maladie .

Selon le Winnipeg Free Press :

«Parce qu’il n’a pas été prouvé qu’elles peuvent transmettre de maladie aux humains, il ya une résistance à leur réapparition et menace pour la santé publique « , écrivent les sept co-auteurs d’un article qui a paru dans l’édition du Journal canadien de la santé publique .

«Nous évaluons le problème de punaises de lit comme une menace pour la santé publique et il est essentielle de faire la mise à niveau de stratégies efficaces pour la gestion de cette crise – en particulier pour les populations vulnérables .  »

L’article « Les punaises de lit et la santé publique : Nouvelles approches pour un vieux fléau  » paru dans la Revue canadienne de santé publique , examine la façon dont quatre villes canadiennes ont traitées avec les punaises de lit : Toronto ( où la santé publique prend la pôle ) , et à Winnipeg , Montréal et Vancouver ( où la santé publique joue un rôle «de soutient ou secondaire »).

L’étude « Les punaises de lit et la santé publique : Nouvelles approches pour un vieux fléau », conclut :

 » Bien qu’il n’y ait pas de cas connus de transmission de la maladie, les punaises de lit peuvent causer des réactions graves , des infections secondaires et le stress sévère qui fait impact sur la santé – en particulier pour les populations vulnérables . Les organismes canadiens de santé publique municipaux peuvent considérer les punaises de lit comme une menace pour la santé publique. En travaillant avec le public , les propriétaires , les locataires , le secteur de la santé et autres intervenants , peuvent commencer à enrayer la résurgence des punaises de lit et les problèmes personnels qui l’accompagnement ainsi que la tentions sociale.  »

Voyons voir si cette idée gagne du terrain au Canada et ailleurs.

Il est temps d’agir!

La Punaise de Lit | Dernières Études